jeudi 26 mars 2009

L'origine de mon projet

1 an à Taïwan...

Dès les premières annonces "officielles" à mon entourage concernant ce projet, les commentaires ont fusé.

" Quoi? Sérieux? 1 an... à Taïwan?! Mais... Pourquoi? Comment?"

Après quelques explications plus précises de ma part, j'ai entendu des:
  • "Oh la la, c'est pas possible!"
  • "Je ne pourrais vraiment pas, moi!"
  • "Mais, pourquoi Taïwan?"
  • "Tu vas nous quitter, 1 an... C'est long!"...
Pas très encourageant tout ça...

Heureusement, il y a eu aussi des :
  • "Waow, c'est génial !"
  • "Quel courage, 1 an tout seul"
  • "J'aimerais être à ta place !"...
Pour ceux (et heureusement ils ne sont pas nombreux) qui ne comprennent toujours pas pourquoi je souhaite partir, mais aussi pour tous les autres, reprenons depuis le début...

Un beau jour de novembre, alors que la température rafraîchissait et que les oiseaux n'entonnaient plus leurs chants mélodieux, me tombe dans les mains une feuille d'information concernant le "Rotary International", distribué par ma prof d'Anglais.

Inconnu à mes yeux et à mes oreilles jusqu'alors, le Rotary se révèle être une association gigantesque qui organise, entre autres, des échanges scolaires de par le monde.

Quelques destinations sont citées comme les Etats-Unis, le Canada, le Mexique, l'Australie, le Brésil, la Nouvelle-Zélande et... Taiwan. Mais cette dernière ne saute pas à mes yeux.


La feuille d'information propose, pour tout élève de 16 à 18 ans, des séjours d'une année en famille d'accueil dans un des pays déjà mentionnés.

Je suis tout de suite emballé.
Cette opportunité de découverte d'un autre pays correspond tout à fait avec mes souhaits.
Vivre un an en dehors du cadre scolaire normal, voilà ce dont je rêve.

Je relis la feuille plusieurs fois et m'arrête sur l'âge requis. 16 ans. A ce moment, je n'en ai pas encore 15...

Pour l'année scolaire prochaine, ce sera tout juste me suis-je dis : septembre 2009, 15 ans et 9 mois. Ca devrait aller...

Je pense tout de suite aux Etats-Unis. Pays de rêve, de la mondialisation, des big macs et des frites, mais aussi pays anglophone et 1ère puissance mondiale. Si je peux faire un tel voyage, ce sera aux Etats-Unis.


J'en parle à mes parents, emballés eux aussi. Parfait !

Maintenant, prendre contact avec le Rotary.

Aussitôt dit, aussitôt fait.


Une réponse me parvient très rapidement : pour tout lycéen intéressé, une selection des prochains "student exchange" aura lieu le 6 décembre devant un jury...

Ne nous attardons pas là-dessus, je passe devant le jury.

Ils me posent de nombreuses questions et en viennent aux langues que je pratique au lycée. Et surtout, le chinois.
Le Chinois ?! "Mais alors, pourquoi ne pas partir à Taïwan", me dit-on?
Je réfléchis. Oui, c'est vrai, pourquoi pas Taïwan ?
Et puis, pour Taïwan, je n'aurais pas deux fois une telle opportunité !
Quant aux Etats-Unis, ce sera toujours plus facile d'y aller par d'autres moyens, plus tard. Dilemme tout de même, les Etats-Unis restent alléchants.


Finalement, après mûre réflexion, mon choix s'arrête sur Taïwan.


Maintenant que le passage devant le jury est passé, j'attends avec impatience le résultat.


Suis-je pris ? Et bien oui, je suis sélectionné !


Mais pas le temps de se réjouir bien longtemps. Je dois réaliser un dossier hyper complet avant la fin des 3 prochaines semaines, le rendre donc juste avant Noël.

S'enchaînent alors visites chez le médecin, le dentiste, rédaction d'une lettre de motivation de plusieurs pages, en français mais aussi en anglais,...

Le dossier est rendu à temps, est bien reçu par Mme Magoni, représentante du Rotary à Strasbourg en charge des échanges jeunes, que j'avais déjà rencontrée le 6 décembre car elle faisait partie du jury.

Reste une prochaine étape: à la mi-avril je passerai tout un week-end avec les autres jeunes sélectionnés pour une préparation au départ. Il s'agira de nous transmettre les différentes règles (strictes) du Rotary, les conseils importants pour que tout se passe bien, etc...

Grosso modo, voilà d'où est parti tout ce projet et où j'en suis à présent avec l'organisme grâce auquel je vais partir, le Rotary.

J'ai déjà bien réfléchi à ce que je souhaite entreprendre une fois à Taïwan, mes idées et mes envies, plusieurs actions qui rendront cette année intéressante et enrichissante.
Mais ça, je vous en ferais part une autre fois, parce que ce soir, je suis bien fatigué et qu'il me reste encore des choses à faire...

En savoir plus sur le programme d'échange du Rotary

4 commentaires:

Selena a dit…

Un peu surprise en apprenant que tu allais partir c'est vrai. Mais très contente pour toi. Un an c'est long mais je pense que c'est un bon chiffre pour profiter pleinement. Alors je te souhaite de t'enrichir un maximum. De profiter aussi et de revenir encore plus dingue.


S.

Linh. a dit…

Eh bien... Ca donne envie d'en faire autant =)
J'espère que tu en profiteras au maximum, c'est une expérience unique (enfin je suppose, j'en sais rien à vrai dire xD).
Compte sur moi pour suivre tes "aventures à Taïwan" =P

Linh.
(la Ch'new un peu pommée a qui tu dis souvent "bonjour" au bahut mdr. =P)

??????????? a dit…

Merci, je vois qui tu es quand même !!

Et tu seras submergée par les articles tellement il y en aura une fois que je serais à Taiwan...

Anonyme a dit…

Je viens d'atterir sur ton blog, et je suis emballée par ce projet, ainsi que ta façon d'écrire. Je vais dorénavant suivre de près ces aventures, qui semblent plus palpitantes les unes que les autres !